Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 09:33
Médaille des bacs de Seine
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE bacs de la basse Seine - dans actualité
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 19:41
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE bacs de la basse Seine - dans actualité
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 09:33

Le Conseil Général de Seine-Maritime a souhaité relancer une nouvelle phase de concertation relative aux conditions d’accès au bac de Duclair. Il a confirmé que la décision de restreindre la circulation aux Poids-Lourds avait été motivée par le coût de fonctionnement du bac 21 qui n’est plus supportable pour la collectivité locale.

Le Conseil Général confirme par ailleurs que le remplacement du bac Maritime par un bac Fluvial est définitivement écarté. Nous restons néanmoins très vigilants sur l’application de cette annonce.

La révision technique du bac 21 à l’horizon 2015 ne doit pas servir de prétexte à une coupure du service qui serait alors extrêmement préjudiciable et entrainerait des conséquences encore plus désastreuses que celles engendrées aujourd’hui par l’application contraignante des plages horaires.

Fait nouveau, l’autre raison invoquée à la mise en oeuvre des plages horaires restrictives concerne la mise en place de la taxe Poids-Lourds, dite écotaxe. L’axe circulatoire situé de part et d’autre du bac est un des rares à ne pas faire partie du réseau taxé en Haute-Normandie. Le Conseil Général craint donc un report massif du trafic sur ces axes, d’où la volonté de limiter l’accès aux Poids-Lourds. Compte tenu de ces éléments, le Conseil Général de Seine Maritime souhaite que concomitamment à la mise en place de l’écotaxe Poids-Lourds, prévu à compter du 1er octobre 2013, il soit mis en place une taxe ‘redevance’ de passage sur le bac exclusivement réservée aux Poids-Lourds.

Aucun tarif n’est arrêté, mais l’ensemble des acteurs économiques confirment par avance que cela va entraîner une perte de compétitivité pour l’ensemble des entreprises des boucles de la Seine dans un contexte économique déjà très dégradé.

Cette taxe sera inévitablement répercutée sur le client final alors même que la consommation de granulat dépend à 70 % de la commande publique !

Le Conseil Général de Seine Maritime souhaite engager une phase de concertation afin d’établir un plan de financement du fonctionnement du Bac 21 en sollicitant l’appui du Conseil Régional en charge des priorités économiques régionales. Le Conseil Général a confirmé que si une issue positive était trouvée, la contrainte de plages horaires serait définitivement levée.

Le Conseil Général de Seine Maritime modifie les conditions d’accès au bac à compter du 4 Mars : maintien des plages horaires avec priorité de franchissement aux véhicules légers sur ces mêmes créneaux, mais possibilité d’embarquer des Poids-Lourds lorsque la disponibilité le permet.

L’ensemble des acteurs accueillent avec des réserves cette proposition, plusieurs questions restant en suspens :

1) Qu’adviendra-t-il du bac Maritime si toutefois le projet de financement n’aboutit pas ?
2) Rien ne garantit, une fois accepté le principe de la redevance de passage, la non mise en application d’arrêté d’interdiction de circulation des poids lourds dans les communes de la rive droite (très opposées selon le Conseil Général au trafic des poids lourds).
3) Quels critères seront pris en compte concernant le calcul de la redevance de passage ? (Même si des premiers éléments de réponse ont été amenés par le Conseil Général, les Professionnels restent dans l’attente de la définition d’un montant approprié au vu du contexte économique).
4) Comment sera prise en compte l’application de cette redevance dans l’approvisionnement du chantier de l’A150, si tant est que les industriels du secteur soient attributaires des marchés ?
5) Quel sera le coût du dispositif mis en place à la charge du Conseil Général afin de percevoir cette redevance ?

Dans un contexte de forte contraction de l’activité et de hausse fulgurante du chômage, il est indispensable de pouvoir poursuivre un développement économique profitable à tous. La restriction de la circulation des hommes et des marchandises n’a jamais constitué une avancée sociale et économique.

Les acteurs rappellent la nécessaire continuité de cette route départementale, qui revêt une importance primordiale relativement aux enjeux socio-économique du territoire concerné. Ils invitent le Conseil Général à la réflexion et à la modération sur la définition du montant de cette redevance de passage et regrettent d’être à nouveau potentiellement obliger de payer pour travailler et contribuer au financement d’un service public.

Bac de Duclair : communiqué des commerçants, agriculteurs, industriels de carrières, transporteurs (FNTR) ét élus de la presqu’ile d’Anneville

communiqué du département de Seine-Maritime :

Le Département poursuit la concertation avec les usagers

Depuis le début de l’année 2013, tout en recherchant un nouvel équilibre entre les attentes des riverains et des acteurs économiques locaux, les services du Département de Seine- Maritime ont mis en place des nouvelles mesures d’exploitation pour le passage d’eau de Duclair et engagé une concertation avec les élus locaux et les professionnels concernés (carriers, transporteurs, agriculteurs, etc.).

Dans un premier temps et afin de faciliter la circulation des usagers et d’optimiser les rotations du bac, les services du Département ont modifié les horaires et réduit de deux heures le temps d’interdiction d’accès aux poids lourds.

Sur ces nouvelles bases, le Département a poursuivi ses réunions d’échange afin d’entendre les réactions de chacun. Suite à ces dernières réunions de concertation, de nouvelles  modalités d’exploitation sont arrêtées comme suit :

- Pour les Poids lourds :

. A compter du 4 mars 2013, l’interdiction de circulation des poids lourds aux heures de pointe du matin, du midi et du soir est levée et remplacée par une priorité donnée aux véhicules légers et transports scolaires.du matin, du midi et du soir est levée et remplacée par une priorité donnée aux véhicules légers et transports scolaires.
-  Au cours du second semestre 2013, concomitamment à la mise en place de l’écotaxe sur le réseau routier, une tarification deviendra effective sur la traversée du Duclair, pour éviter tout report de trafic.

- Pour les autres usagers :

Le passage des engins agricoles de proximité, des transports en commun et véhicules de secours reste gratuit et permanent.

Dans les prochaines semaines, le Département va lancer une étude concertée sur l’avenir du bac 21, sur la base du retour d’expérience de ces nouvelles dispositions, de la volonté d’améliorer le service aux usagers et de leur garantir une desserte adaptée (qualité de vie des  habitants, vie locale, coût pour la collectivité départementale, etc.).

En 2014 seront lancés les travaux de gros entretien nécessaires au bac 13 (bac de
remplacement).

Repost 0
Jean-Bernard SEILLE bacs de la basse Seine - dans actualité duclair
commenter cet article
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 10:31

Du 16 novembre 2012 au 13 décembre 2012 une cinquantaine de toiles de Joseph Delattre sont visible à l'Hôtel du Département

De 1902 à 1912 le passage piéton de Petit Couronne a été illustré par de nombreuses oeuvres

Exposition Joseph Delattre
Exposition Joseph Delattre
Exposition Joseph Delattre
Exposition Joseph Delattre
Exposition Joseph Delattre
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans actualité val de la haye
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 09:57

Le dernier naufrage date de 1925 à Caudebec en Caux

On y pense en regardant les bouées de secours

Bouée de secours
Bouée de secours
Bouée de secours
Bouée de secours
Bouée de secours
Bouée de secours
Bouée de secours
Bouée de secours
Bouée de secours
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans actualité
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 05:56

Le 7 octobre 2012 le cap des 100 000 visites est passé pour ce blog créé le 27 juin 2007

 

BERVILLE SUR SEINE

BERVILLE SUR SEINE

MESNIL SOUS JUMIEGES

MESNIL SOUS JUMIEGES

QUILLEBEUF SUR SEINE

QUILLEBEUF SUR SEINE

SAHURS

SAHURS

LE CAP DES 200 000 VISITEURS UNIQUES EST PASSE LE 20 DECEMBRE 2014

Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans actualité
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 05:05

Le chantier naval Socarénam de Saint Malô travaille actuellement sur la transformation du bac n°10 en ponton d'accostage.

La communauté de communes Caux Vallée de Seine est  propriétaire du bac. Cette transformation en embarcadère est une première en France.  

La transformation du bac n°10 en embarcadère
La transformation du bac n°10 en embarcadère
La transformation du bac n°10 en embarcadère
La transformation du bac n°10 en embarcadère
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans actualité rives en seine
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 17:33

Que risque un bac lorsqu'un camping car n'arrive pas à monter ?

Avec la marée le bac peut se retrouver à sec, le temps de la manoeuvre

L'interdiction des camping-cars
L'interdiction des camping-cars
L'interdiction des camping-cars
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans actualité
commenter cet article
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 04:06
L'inauguration du bac 23
L'inauguration du bac 23
L'inauguration du bac 23
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans actualité quillebeuf
commenter cet article
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 20:17

Article sur le capitaine du bac n°19 du passage d'eau de Dieppedalle

Paris Normandie du 15 août 2011

L'homme des deux rives
L'homme des deux rives
L'homme des deux rives
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans actualité
commenter cet article