Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 10:07

Pour aller à Rouen où à la Bouille on pouvait prendre le bateau

Depuis le bras de Seine a été comblé

L'embarcadère du Val de la Haye
L'embarcadère du Val de la Haye
L'embarcadère du Val de la Haye
L'embarcadère du Val de la Haye
L'embarcadère du Val de la Haye
L'embarcadère du Val de la Haye
L'embarcadère du Val de la Haye
L'embarcadère du Val de la Haye
L'embarcadère du Val de la Haye
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Association des Usagers des Bacs de Seine - dans les installations val de la haye
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 20:22

Cale refaite à neuf, mais parking inadapté à l'augmentation du traffic. La photo aérienne est de Francis Cormon.

Depuis quelques années l'augmentation du traffic à Duclair a entrainé un transfert de traffic sur Mesnil sous Jumièges.

Les installations de Mesnil sous Jumièges
Les installations de Mesnil sous Jumièges
Les installations de Mesnil sous Jumièges
Les installations de Mesnil sous Jumièges
Les installations de Mesnil sous Jumièges
Les installations de Mesnil sous Jumièges
Les installations de Mesnil sous Jumièges
Les installations de Mesnil sous Jumièges
Les installations de Mesnil sous Jumièges
Les installations de Mesnil sous Jumièges
Les installations de Mesnil sous Jumièges
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans les installations
commenter cet article
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 20:17

Article sur le capitaine du bac n°19 du passage d'eau de Dieppedalle

Paris Normandie du 15 août 2011

L'homme des deux rives
L'homme des deux rives
L'homme des deux rives
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans actualité
commenter cet article
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 04:46

Le n°15 a été construit aux ACM de Honfleur en 1972. C'est le premier des 5 bacs commandés à ce chantier et livrés de 1972 à 1976.

    

En service au passage d'eau de Petit Couronne Val de la Haye. Il sert de bac fluvial de remplacement depuis 2006.

 

 

Photographie de Hans Peterson

Photographie de Hans Peterson

Le bac n°15
Le bac n°15
Le bac n°15
Le bac n°15
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans galerie des bacs val de la haye
commenter cet article
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 20:56
Bac du Sauvage, unique mode de transport depuis 1932, entre le hameau de Salin-de-Giraud et Port-Saint-Louis-du-Rhône.
Bac du Sauvage, unique mode de transport depuis 1932, entre le hameau de Salin-de-Giraud et Port-Saint-Louis-du-Rhône.

Bac du Sauvage, unique mode de transport depuis 1932, entre le hameau de Salin-de-Giraud et Port-Saint-Louis-du-Rhône.

le bac SAUVAGE 1 en service à partir de 1932

le bac SAUVAGE 1 en service à partir de 1932

Le bac du Sauvage
le bac SAUVAGE 2
le bac SAUVAGE 2

le bac SAUVAGE 2

le bac SAUVAGE 3 en service depuis 1972 rénové en 2004
le bac SAUVAGE 3 en service depuis 1972 rénové en 2004

le bac SAUVAGE 3 en service depuis 1972 rénové en 2004

l'article ci-dessous, est tiré du site du mensuel régional le Ravi.

En Camargue, le bac est une espèce protégée

Entre Salin-de-Giraud et Port-Saint-Louis-du-Rhône, le choix (coûteux !) d’un bac plutôt que d’un pont, suscite toujours beaucoup de débats et de questions.

Certains Camarguais supportent mal l’enclavement renforcé par la présence d’un bac, unique mode de transport, depuis 1932, entre le hameau de Salin-de-Giraud et Port-Saint-Louis-du-Rhône. «  Pour traverser 400 mètres d’une berge à l’autre, partout dans le monde, on fait un pont, s’énerve Éric Jouveaux , chauffeur de taxi de profession et président de l’association Pour Salin commune. Les habitants de Salin sont otages d’un mode de transport archaïque et polluant  : le bac, c’est plus d’un million de litres de gazole par an, soit 2 400 tonnes de CO2 dans l’année.  »

En 2004, le conseil général des Bouches-du-Rhône a semblé relancer la vieille idée d’un pont  : une délibération est même votée pour sa construction à l’horizon 2015.«  Jean-Noël Guérini (le président PS du conseil général) nous balade, regrette Éric Jouveaux. Tout en prévoyant un pont, il a en même temps financé l’achat d’un nouveau bac en service depuis 2010, ainsi que de deux nouvelles cales d’accostage, le tout pour un total de 14 millions d’euros.  »

«  L’État, le ministère de l’Environnement s’opposent à un projet de pont depuis vingt ans  », soupire, Hervé Schiavetti, président du Syndicat mixte des traversées du Rhône, qui gère le bac, et maire (PC) d’Arles. «  Faux  !, s’insurge Roland Chassain, maire UMP des Saintes-Maries-de-la-Mer. Ni l’ancienne secrétaire d’État à l’écologie ni l’actuelle n’ont été sollicitées.  » Réponse agacée du premier magistrat arlésien  : «  Je me suis moi-même rendu chez le Directeur général de l’équipement. Et puis aujourd’hui, un pont serait un facteur aggravant des déséquilibres en Camargue, ce sanctuaire de la nature…  »

Un plaidoyer qui laisse de marbre Roland Chassain  : «  Entre le Plan d’occupation des sols (POS) et le Conservatoire du littoral, les pouvoirs publics ont la maîtrise totale de tout ce qui peut se construire ou pas, qu’on arrête de dire qu’on va faire La Grande Motte en Camargue. Guérini et Vauzelle jouent les danseuses sur ce dossier. Le bac est un gouffre financier. On va saisir la chambre régionale des comptes  !  » Et Éric Jouveaux de renchérir, furax  : «  Schiavetti, c’est le bras armé du système Guérini en Camargue. Ce bac est une pompe à fric qui couvre des magouilles, il coûte le tiers du budget des routes départementales.  »

Les subventions en provenance des différentes collectivités pleuvent abondamment sur le fameux bac  : 4,3 millions d’euros par an (CG 60 %, CR 34 % et Arles 6 %) pour à peine 700 000 euros de bénéfice. «  5 euros pour la traversée, c’est trop,constate Andrée Reversat, militante d’Europe Ecologie. Sans parler des salaires du personnel qui coûtent beaucoup.  » Jean Yves Petit, vice-président (EELV) du conseil régional, chargé des transports s’étonne aussi  : «  Peut-être faut-il réfléchir à une tarification moins élevée pour les habitants du département  ? Quant au reste, je demanderais des explications…  » Hervé Schiavetti tente dans livrer quelques-unes  : «  Oui, je le concède, c’est cher, mais la gratuité n’est pas envisageable. C’est un choix politique. Pour les salaires, c’est une situation liée à des accords passés.  »

Les 34 «  marins  » du bac perçoivent 2 400 à 2 900 euros par mois et les officiers presque 4 000 euros. Qu’arriverait-il à ces «  loups de mer  » si le bac fermait  ?«  En 1985, le conseil général avait décidé que l’ensemble des agents intégrerait les effectifs du Département  », confesse le maire d’Arles. Au même salaire  ?

Rafi Hamal

Repost 0
Jean-Bernard SEILLE bacs de la basse Seine - dans les autres bacs
commenter cet article
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 08:57

Le passage d'eau de Mesnil sous Jumieges - Yville sur Seine dispose d'un bac depuis 1882

 

La vedette d'Yville sur Seine
La vedette d'Yville sur Seine
La vedette d'Yville sur Seine
PHOTOGRAPHIE DU CANARD DE DUCLAIR

PHOTOGRAPHIE DU CANARD DE DUCLAIR

La vedette d'Yville sur Seine
La vedette d'Yville sur Seine
La vedette d'Yville sur Seine
Les photos des années 70 sont de Serge Baliziaux

Les photos des années 70 sont de Serge Baliziaux

Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans nos chers disparus
commenter cet article
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 09:49

L'ancienne cale de la Bouille constituait l'essentiel du Port de la Bouille

Située en face de l'église, il n'y avait aucune place pour une file d'attente.

L'ancienne cale de la Bouille
L'ancienne cale de la Bouille
L'ancienne cale de la Bouille
L'ancienne cale de la Bouille
L'ancienne cale de la Bouille
L'ancienne cale de la Bouille
L'ancienne cale de la Bouille
L'ancienne cale de la Bouille
photographie de 1923
photographie de 1923

photographie de 1923

Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans les installations la bouille
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 08:09

Petit bac pour un traffic limité.

A l'époque les barques privées étaient encore courantes.

 

 

Les quais de Duclair vers 1911
Les quais de Duclair vers 1911
Les quais de Duclair vers 1911
Les quais de Duclair vers 1911
Les quais de Duclair vers 1911
Les quais de Duclair vers 1911
Les quais de Duclair vers 1911
Les quais de Duclair vers 1911
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans les installations duclair
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 18:12

Le passage d'eau de Tancarville a disparu avec l'endiguement réalisé entre 1859 et 1866. La maison de la cale existe toujours.

Les nombreuses illustrations montrent l'éloignement progressif de la Seine des installations du passage d'eau.

La maison de la cale de Tancarville
La maison de la cale de Tancarville
La maison de la cale de Tancarville
La maison de la cale de Tancarville
La maison de la cale de Tancarville
La maison de la cale de Tancarville
La maison de la cale de Tancarville
La maison de la cale de Tancarville
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans les installations
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 06:59

Construit au chantier Dubigeon de Petit Quevilly en 1949 le bac n°9 a été en service à Caudebec en Caux jusqu'en 1960. 

En 1960 le bac n°10 le remplace à Caudebec en Caux, le bac n°9 part à la Mailleraye sur Seine ou il remplace le bac n°8 affecté à Duclair pour remplacer le bac n°6 retiré du parc.

Le bac n°9 à Caudebec
Le bac n°9 à Caudebec
Le bac n°9 à Caudebec
Le bac n°9 à Caudebec
Le bac n°9 à Caudebec
Le bac n°9 à Caudebec
Le bac n°9 à Caudebec
Le bac n°9 à Caudebec
Le bac n°9 à Caudebec
Le bac n°9 à Caudebec
Le bac n°9 à Caudebec
Repost 0
Jean-Bernard SEILLE Jean-Bernard SEILLE - dans nos chers disparus rives en seine
commenter cet article